jeudi 1 mars 2018

Chapitre et historique

Ho punaise, déjà deux semaines.... mais nous y voilà, la partie de présentation du chapitre maison !

Le développement a été globalement difficile, entre trouver un nom de chapitre, insérer des infos basées sur divers légendes. De plus, je me suis basé sur la plupart des batailles que j'ai pu faire avec mes space marines depuis que je joue à Warhammer 40k ainsi que par la chronologie officielle pour écrire leur historique.
Le background reste sujet à modifications, que cela soit par cohérence de l'officiel ou bien des batailles à venir. De même, le titre du maître de chapitre peut encore changer.

Il me reste à trouver / créer un symbole maintenant.


Storm Bears



Chapitre Fondateur : inconnu
Fondation : 13ème
Maître de Chapitre : Brennos
Monde d'origine : Taranis
Forteresse Monastère : Mediolanum
Couleurs : Turquoise
Spécialités : Assauts mécanisés
Organisation :  Non Codex
Force : 10 compagnies
Cri de Guerre : "Nous sommes la fureur de l'Empereur"
Stabilité des gènes : Stables


Historique


Origines

Les Storm Bears sont un Chapitre Space Marines issu de la treizième fondation mais dont la création reste un mystère, les archives ayant été effacées ou classifiées. Certaines rumeurs spéculent sur la possibilité qu'ils aient été une nouvelle tentative de chapitre successeur aux Space Wolves.

Basé dans une flotte lors de sa création, le premier exploit répertorié du chapitre remonte au début M36, lorsqu'ils prirent d'assaut et détruisirent un Space Hulk dans l'Ultima Segmentum. Ils lancèrent ensuite une campagne contre les forces du Chaos, qui les amena en 280.M36 sur la planète Taranis.


280.M36 - La Machine de Pandora

Lors de leur campagne contre le Chaos, le chapitre reçu un appel de demande de renfort venant du  681ème régiment Catachan se trouvant sur Taranis, une planète sous assaut d'une force de la Black Legion. Ceux-ci avaient réussi à infiltrer la planète et déclencher une guerre civile avant de se révéler.
Quand les Storm Bears arrivèrent, ils lancèrent une vaste série de contre attaque, écrasant peu à peu les forces du Chaos.

Pandora était une jeune femme qui entendait des voix depuis son enfance et vivait dans une région montagneuse de la planète jusqu'à l'arrivée du Chaos. Les voix se firent plus bruyante dans sa tête, la conduisant à quitter le refuge où elle se trouvait et se diriger dans un réseau de cavernes situé sous la montagne. Alors que les Storm Bears venaient d'arriver et que l'issu du combat changeait de camp, la jeune femme découvrit dans les profondeurs de la planète une machinerie gigantesque.

Elle ne pouvait plus résister aux voix, et comme une automate, elle activa la machine, qui ouvrit une sorte de portail duquel sorti des êtres horrifiques fait de chair et de technologie. Ils se répandirent tel une nuée de sauterelles, se dirigeant vers les forces du Chaos et ne laissant que désolation derrière eux.

Tandis qu'une partie du chapitre protégea les habitations et lieux stratégiques, l'autre se dirigea vers la source d'où provenaient les abominations et au prix d'un combat héroïque et de lourds sacrifices, principalement dans la première compagnie, réussirent à éteindre la machine. 

Une partie de la planète avait été dévasté, le Chaos exterminé, et malgré leurs nombreuses tentative, les marines n'arrivèrent pas à détruire la machine ni à la déplacer, alors ils revendiquèrent la planète et y installèrent leur chapitre, plaçant leur forteresse monastère au dessus du réseau de tunnels, montant la garde pour empêcher qu'elle soit à nouveau réactivé. Quand à Pandora, aucune trace d'elle ne fût découverte.  


416.M37 - La longue nuit

De retour d'une mission, la troisième compagnie des Storm Bears reçoit un appel de détresse d'une planète agricole proche. Leur intervention rapide leur permit d'intercepter une force Drukhari sur le départ, mais malgré cela, la population de la planète avait déjà été enlevée.


357.M38 - L'Ordre d'Andarta

Après une série de demande de la part de l'Adeptus Ministorum, le chapitre fini par accepter l'installation d'un ordre de l'Adepta Sororitas sur la lune agricole de Taranis, Epona.


691.M39 - Morts mécaniques

La cinquième compagnie rencontre une race extraterrestre inconnues sur la planète minière Gofannon et subie de nombreuses pertes avant de réussir à vaincre cette menace. Les marines décrivirent les ennemis comme des squelettes métalliques animés, mais aucun corps ennemi ne fût découvert sur le champ de bataille. Suite au rapport de bataille, l'Adeptus Mechanicus dépêcha des agents sur la planète. 


139.M41 - La Guerre Gothique

Abaddon lance la 12ème Croisade Noire, une attaque de grande envergure s’étendant sur une dizaine de systèmesn la plupart dans le secteur Gothique du Segmentum Obscurus. Pendant plus de vingt ans se succèdent des centaines d'invasions planétaires et des combats spatiaux à grande échelle. Dans le camp impérial, des dizaines de chapitres space marines, une centaine de régiments de gardes impériaux et presque trois légions titaniques sont impliqués, aux côtés de tous les naviers de guerre du segmentum. Quatres compagnies Storm Bears sont envoyés en renforts avec une partie de la flotte du chapitre.
Les forces du Chaos, constitués de légions et de chapitres renégats, d'ost démoniaques et de cultes rebelles, sont pressées par un flot constant de renforts impériaux et battent en retraite dans l'Oeil de la Terreur. 


797.M41 - Une marée verte submerge Ultima

Dans le Segmentum Ultima, de multiples invasions orks menacent de se réunir en une gigantesque Waaagh! Les forces impériales sont étirées à l'extrême pour contenir chaque zone de guerre. La première compagnie des Storm Bears couvre d'honneur en massacrant des milliers d'ork lors d'une embuscade sur Aduatuca.


993.M41 - Rencontre avec le Kraken

Une vrille issue de la flotte-ruche Kraken s'approche du sous secteur Gallia. Tout le chapitre se mobilise pour faire face ainsi que le 681ème régiment Catachan et l'Ordre d'Andarta. Ensemble, ils  arrivent à repousser l'invasion.
Au plus fort des combats, le maître de chapitre Brennos mena la première compagnie sur le champ de bataille et parvint à tuer le prince Tyranide qui menait l'invasion. 


998.M41 - Troisième guerre pour Armageddon

Ghazghkull retourne sur Armageddon à la tête d'une nouvelle et encore plus terrible Waaagh ! Les autorités impériales mobilisent un grand nombre de troupes et font promptement appel aux plus proches chapitres space marines. La deuxième compagnie des Storm Bears se trouvant non loin rejoint les forces de défense. 
Après plusieurs mois de guerre d'attrition, Ghazghkull commence à se lasser de l'impasse dans laquelle il se trouve et, laissant ses généraux poursuivre la campagne, il part conquérir les planètes avoisinantes.


999.M41 - La Grande Faille

Tandis qu'Abaddon lance la Treizième Croisade Noire, les Storm Bears doivent faire face à une agitation au niveau de la machine Pandora et une activité accrue des Nécrons dans le secteur. Inconscient du retour de Guilliman et de la chute de Cadia, le chapitre assiste à la déchirure de la réalité d'où jaillissent des tempêtes warp séparant la galaxie en deux. Plus aucun contact avec Terra n'est possible ni avec les autres systèmes tandis que les vaisseaux tentant de voyager dans le warp ne donnent plus de nouvelles, comme ils le découvrirent avec la perte d'une partie de la cinquième compagnie.

Durant cette période sombre nommée Noctis Aeterna, dans les souterrains de la forteresse des Storm Bears, la machine Pandora semblait se gorger de l'énergie du warp et son "corps" luisait de runes. Il fallut toute l'expertise des techmarines pour arriver à en extraire quelques informations, dont les coordonnées d'une planète : Eos Prime.

Les tempêtes finirent par se calmer, les voyages warp et contacts à nouveau possible, et lors d'un passage dans le secteur de la croisade de Guilliman, le chapitre reçu de quoi remplacer les pertes des précédents conflits en la présence de Primaris. Dans le but de les tester, le maître de chapitre Brennos décida d'en envoyer une force sur Eos Prime, découvrir ce qu'il se passe sur cette planète.


Monde Natal


Taranis est un monde forestier se trouvant dans le sous secteur Gallia, dans l'Ultima Segmentum.
Les arbres culminent à plusieurs centaines de mètres tandis que l'atmosphère est en permanence soumise à des tempêtes d'orages. 
Rotomagus est l'unique citée ruche de la planète, le niveau de culture y est assez avancé et une tour centrale haute de plusieurs kilomètres est chargée d'absorber la foudre et de la convertir en énergie alimentant les zones de la citée. Plusieurs petits villages sont trouvables sur la planète, lieux d'habitations de prospecteurs minier ou forestier chargé d'indiquer les sites à exploiter. 
La ressource principale provient du bois, aussi résistant que l'acier et difficile à récupérer.
Le 681ème régiment Catachan est en garnison sur cette planète.

De nombreuses tribus primitives peuplent la planète, se battant contre la faune sauvage et mortelle. Des ours géants donc le cuir est aussi résistant que de l'acier sont les principaux prédateurs de ce monde, mais il y a bien d'autres dangers.  

Elle possède une lune nommée Epona, qui est habitable et consacrée à la production de nourriture.

La forteresse-monastère des Storm Bears se nomme Mediolanum et se trouve dans une plaine entourée d'une chaîne de montagnes, difficile d'accès et bien protégé par un réseau de défenses planétaire. Les Storm Bears recrutent principalement parmi les tribus sauvages éparpillées sur la planète.  



Doctrines de combat


Les Storm Bears ont tendance à bombarder la zone à attaquer avant d'écraser l'ennemi lors d'un assaut mécanisé. 
Malgré les apparences, les Storm Bears planifient méticuleusement chaque bataille. Les frères de batailles apprennent à contrôler leur fureur et à la canaliser pour frapper précisément leurs ennemis sans pour autant agir inconsciemment, bien qu'il arrive que certains succombent à la soif d'honneurs en défiant des ennemis plus fort qu'eux. 



Organisation


L'organisation des Storm Bears s'inspire du Codex Astartes avec dix compagnies, mais la ressemblance s'arrête ici. Chaque compagnie est indépendante, ayant ses propres forces, arsenaux et flottes, dirigée par un Paladin qui a juré allégeance au Grand Maître.
Le chapitre est dirigé par le Grand Maître qui président une table ronde composée des Paladins. En cas de mort du Grand Maître, cette table ronde est chargée d'élire son remplaçant.  
Il n'est pas rare qu'un Paladin soit soutenu par un Librarian, lui servant de conseiller et d'augure. 


Croyances


Comme de nombreux chapitres space marines, les Storm Bears ne vénèrent pas l'Empereur comme un dieux, mais comme le plus grand homme à avoir existé. Ceci est une source de tension avec le Ministorum et certains pensent que c'est la raison pour laquelle un Ordre de l'Adepta Sororitas a été installé dans leur système. 
Le fait de ne pas connaître l'identité de leur Primarque est un vide dans leur histoire qu'ils espèrent combler un jour.


Patrimoine génétique


Le patrimoine génétique des Storm Bears est stable et aucune trace de mutation n'a été détecté jusqu'à présent.
De nombreuses hypothèses circulent quand au chapitre dont ils seraient issus mais les plus persistantes évoquent les Space Wolves ou les White Scars. Toujours est-il que l'absence d'informations sur leurs créations laisse à penser qu'ils ont été créés dans un but précis aujourd'hui oublié. 



__________________


Pfiou, ça a été laborieux, mais j'ai la base du chapitre, je ferai un sujet d'ici ce week end pour montrer ma figurine "test". Merci à ceux qui auront lu jusque là et n'hésitez pas à me laisser des commentaires.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire